A-t-on tué le soldat Macron ?

  • Rédigé par Philippe Moreau Chevrolet
  • le 18/02/2015
  • dans Le Huffington Post

POLITIQUE – « Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout de l’autre, j’essaierais de me battre d’abord ».

Cette petite phrase du ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, mercredi matin sur BFMTV face à Jean-Jacques Bourdin illustre parfaitement l’impasse dans laquelle se trouve actuellement le PS.

Cette déclaration que n’aurait pas reniée le Nicolas Sarkozy de 2007, au moment du « Travailler plus pour gagner plus », intervient au lendemain d’une très étonnante séquence à l’Assemblée Nationale.

Une séquence où, pour la première fois depuis 2006, un gouvernement a choisi d’employer l’article 49 alinéa 3 de la Constitution pour faire passer une loi. Un article qui autorise le gouvernement à faire adopter une loi… sans vote.

La dernière fois que le « 49-3 » a été employé, Dominique de Villepin était Premier ministre et il tentait de faire passer en force le dispositif du CPE. Les conséquences politiques avaient été dramatiques pour lui. Et le CPE avait été abrogé quelques semaines plus tard.

Pour lire la suite, cliquez-ici

 

Philippe Moreau Chevrolet, Président de MCBG Conseil


Copyright 2014 - MCBG Conseil