Hollande sans dents

Hollande se justifie sur les « sans-dents » : un exercice de com’ raté pour 7 raisons

  • Rédigé par Philippe Moreau Chevrolet
  • le 11/09/2014
  • dans Le plus Nouvel Obs

Toute l’interview accordée par le président de la République au « Nouvel Observateur » repose sur un double storytelling. Avec d’un côté la mise en scène par le journaliste, Serge Raffy, de la souffrance du chef de l’État. Et de l’autre le récit par François Hollande de ses racines.

« Cette attaque sur les pauvres, les démunis, je l’ai vécue comme un coup porté à ma vie tout entière », confie François Hollande, qui est décrit comme « groggy, chancelant, assommé par la violence du choc ».

Le chef de l’État a conscience que le livre de Valérie Trierweiler est un « événement historique » et un « crime passionnel de trois cents pages ». La dramatisation est totale. À la hauteur des dommages, bien réels, que l’affaire est en train de causer dans l’opinion.

 

Pour lire la suite, cliquez-ici

 

Philippe Moreau Chevrolet, Président de MCBG Conseil


Copyright 2018 - MCBG Conseil