Brigitte Macron et Anne Gravoin : la compé­ti­tion les concerne aussi – Philippe Moreau Chevrolet pour Gala

  • Rédigé par Candice Nedelec
  • le 14/12/2016
  • dans Gala

LES DEUX COUPLES EN OPPO­SI­TION DANS LA COURSE PRÉSI­DEN­TIELLE

Leurs maris se retrouvent dans un face à face musclé. Diffi­cile dans ces condi­tions pour Brigitte Macron et Anne Gravoin de rester compli­ces…

Se lancer sans elles, impos­sible. Emma­nuel Macron et Manuel Valls étaient avec leurs épouses lorsqu’ils se sont jetés dans la campagne prési­den­tielle. Le premier à Bobi­gny, le 16 novem­bre. Le second, à Evry, le 5 décembre. Emma­nuel est arrivé main dans la main avec Brigitte au centre de forma­tion choisi en Seine-Saint-Denis pour se lancer dans la compé­ti­tion. Manuel, avec Anne pour rejoindre la salle des mariages de sa mairie d’Evry, dans l’Es­sonne. Grave, tailleur noir et sobre, Anne Gravoin a écouté debout et légè­re­ment en retrait l’al­lo­cu­tion de son époux. Là même où ils s’étaient dit oui, tout de mauve vêtus, devant parents et amis, en juillet 2010.

[…]

La compé­ti­tion est déjà rude.

Elle se joue aussi sur un autre terrain. Les Valls-Gravoin ne cultivent-ils pas, depuis des années, leur réseau dans le milieu artis­tique ? La violo­niste Anne Gravoin a accom­pa­gné Johnny Hally­day, Pascal Obispo ou Florent Pagny. Elle a entraîné son époux dans cette sphère artis­tique. Avant-premières au cinéma ou au théâtre, concerts, malgré un emploi du temps chro­no­phage, le Premier ministre n’a jamais manqué un spec­tacle où son épouse se produi­sait. Il a même dansé dans les travées lors d’un concert de Nolwenn Leroy. « Pour être candi­dat à la prési­den­tielle, il est impé­ra­tif d’exis­ter aussi dans le Tout-Paris pour avoir des relais puis­sants dans les élites jour­na­lis­tiques, notam­ment », analyse Philippe Moreau-Chevro­let, président de MCBG Conseil.

Pour lire la suite, cliquez-ici

 


Copyright 2014 - MCBG Conseil