France-Viser le FN, coup de billard à trois bandes pour Valls – Philippe Moreau Chevrolet pour Reuters Reuters

  • Rédigé par Gregory Blachier
  • le 13/03/2015
  • dans Reuters

La violence de la charge de Manuel Valls contre le Front national répond à un objectif de court terme avec des élections départementales délicates pour le PS mais vise aussi, selon les analystes, à préparer les échéances de 2017, voire au-delà.

Le Premier ministre a voulu, avec la bénédiction de François Hollande qui assume cette stratégie, frapper fort en disant, dimanche dernier, sa « peur que la France se fracasse sur le FN » et en revendiquant, dans les médias puis à l’Assemblée nationale, la « stigmatisation » de la formation d’extrême droite.

Ce faisant, il a placé le FN au centre du jeu – ce que les élections européennes et municipales de 2014 mais aussi chaque législative partielle depuis plus d’un an ont contribué à faire – et s’est posé en rempart contre « un désastre » dans deux ans.

Les récentes gifles électorales ont laissé des traces au PS et le parti pris en vue du scrutin des 22 et 29 mars, qui pourrait voir les socialistes perdre 20 à 40 de leurs 60 conseils départementaux, selon les sondages, est assumé.

« C’est une décision politique, un choix collectif pris en début d’année. Le Front national est une réalité. Quand vous êtes sortant, au pouvoir, il faut un adversaire clairement désigné et combattu », dit un haut responsable socialiste.

« Le message de Manuel Valls est bien passé, il a donné de la lisibilité à la campagne, les gens ont compris qu’elle démarrait », ajoute-t-il avant un scrutin départemental qui devrait être marqué par une très forte abstention.

« TOTALEMENT DANS LA PRÉSIDENTIELLE »

Cette stratégie ne pouvait être portée par un autre que Manuel Valls tant elle lui correspond, juge le spécialiste en communication politique Philippe Moreau-Chevrolet.

« Manuel Valls procède comme ça depuis son installation à Matignon : il se cherche des ennemis qui lui permettent de se présenter comme (…) le gardien de la République », dit-il.

 

 

Lien original de l’article : ici


Copyright 2014 - MCBG Conseil