CINQ ANS DE POLITIQUES SUR INTERNET – PHILIPPE MOREAU CHEVROLET POUR PUBLIC SÉNAT Public Sénat

  • Rédigé par Sonia Donadey
  • le 08/07/2016
  • dans PUBLIC SÉNAT

Pour la der des der de « La politique c’est net », Caroline Deschamps rembobine cinq années d’émissions, et de politiques sur le net. Trois invités emblématiques de l’émission, Arnauld Champremier-Trigano, directeur de l’agence Mediascop, Philippe Moreau Chevrolet, communicant et PDG de MCBG Conseil, et Aurélie Marcireau, rédactrice en chef du Lab d’Europe 1, reviennent sur les succès et les échecs des politiques sur les réseaux sociaux.

L’émission fait ses débuts en 2011, et cette même année, les politiques font la connaissance de Twitter, avec l’affaire DSK. « Twitter devient puissant et les médias se rendent compte de son importance à ce moment-là », rappelle Aurélie Marcireau, « le grand public, lui, découvre l’importance de Twitter avec le tweet de Valérie Trierweiler, en soutien à Olivier Falorni, rival de Ségolène Royal, et ça va exploser dans les cinq dernières années ».

Tous les politiques n’utilisent pas twitter de la même façon, et malgré certains « fails » (des mauvais usages) connus, le message privé d’Eric Besson, le tweet de Bruno Le Roux après les attentats, les gaffes de Nadine Morano, certains savent bien utiliser les réseaux. « Il y a deux catégories de politiques qui maîtrisent bien twitter : ceux qui le maîtrisent, qui l’utilisent générationnellement, comme Cécile Duflot, Benoît Hamon, qui sont presque natifs de twitter, et ceux qui l’utilisent comme un outil de provocation, et donc qui ont beaucoup de followers, comme Nadine Morano », indique Arnauld Champremier-Trigano.


La politique c’est net, suite et fin par publicsenat

Lien original de l’article : ici


Copyright 2018 - MCBG Conseil